La Montre Sprout : une montre écologique ?

0
385
Les montres écologiques : ça vous parle ? Vous avez envie de consommer différemment, et des solutions alternatives fleurissent un peu partout, telle la marque Sprout. Biodégradables, recyclables et éthiques, les montres Sprout ont-elles tout bon ? Chic Time mène l’enquête.
Sprout, kesako ?
La société américaine E.Gluck Corporation lance en 2010 ses montres écolos sous le nom de marque « Sprout ». On ne rit pas ! Derrière ce nom impossible qui sonne (très) mal en français se cache pourtant un joli moment de poésie, puisqu’en anglais le verbe « to sprout » signifie « germer ».
Ce nom sonne comme une véritable déclaration d’intention, et le site de Sprout regorge d’informations relatives à son engagement. Voyons de plus près le projet de cette entreprise commerciale.
Sprout et la protection de l’environnement

Simply put, we set out to make the most eco-forward watches available

C’est ainsi que la marque Sprout présente sa démarche. La volonté de la marque est donc de réaliser des montres qui soient les plus respectueuses possibles, à défaut de pouvoir l’être totalement.
Et en matière de préservation des ressources naturelles et d’écologie, la marque ne manque pas d’imagination !
Bracelets en peau de poisson, cadrans en liège et bambou,…
Sprout recourt autant que possible à l’utilisation de matériaux organiques et renouvelables.
Peau de poisson, résine de maïs, liège, coton naturel biologique, bambou, résine, nacre, cristaux minéraux,… la liste des composants d’une montre Sprout est un véritable inventaire à la Prévert ! Si à première vue ces choix peuvent sembler farfelus, tous présentent des avantages appréciables sensés concourir à la préservation de la planète.
Ainsi saviez-vous que le bambou bénéficie d’une croissance ultra-rapide éliminant le besoin des pesticides et engrais ?
Que la résine de maïs utilisée pour les boîtiers ressemble à s’y méprendre à du plastique ? Bien plus résistante, elle se dégrade à 99%
Quant au liège, sa culture est reconnue pour être durable sans provoquer aucun dommage à l’arbre. De plus, un chêne liège absorbe 3 à 5 fois plus de CO2 après la « récolte », tout en dégageant plus d’oxygène. Pas mal pour lutter contre l’effet de serre.
La peau de poisson est quant à elle transformée en un cuir comptant parmi les plus résistants dont l’utilisation permet de ne pas gaspiller cette matière première. Et contrairement à ce que vous pouvez penser, elle a un très joli rendu, comme vous pouvez le voir sur le modèle rouge présenté ci-dessous.
Montre biodégradable en peau de poisson
Des montres oui, mais biodégradables
Le choix de ces matériaux répond donc entièrement à une logique de protection de l’environnement, tous ces matériaux étant renouvelables et naturels.
De plus, Sprout indique que ses montres sont biodégradables à 99% et recyclables.
Comptez un minimum de 365 jours pour que votre montre se décompose selon un processus naturel dans un compost grâce à l’action de l’eau et du dioxyde de carbone.
En cela elles répondent à la norme européenne EN13432 qui « définit et encadre les caractéristiques des emballages et produits valorisables par biodégradation et compostage ».
Des montres à durée de vie limitée ?
La pensée qui vous vient probablement est : « Si ces montres se dégradent en 365 jours, cela signifie que la durée de vie de ma montre est extrêmement courte ! »
La réponse est non ! Il n’y a aucun risque que votre montre ne tombe en poussière un an après son achat : sans les bactéries présentes dans le compost, les conditions nécessaires au processus de décomposition ne sont pas réunies.
En accord avec son principe de préservation des ressources naturelles, la volonté de Sprout est de produire des montres de qualité, solides et résistantes.
Pile et verre recyclables
Les composants internes des montres Sprout sont eux aussi les plus propres possibles : la pile est garantie sans mercure (un neurotoxique), et elle est recyclable.
Idem pour le verre de la montre réalisé en cristal minéral, un matériau plus propre que le plexiglas utilisé pour bon nombre de montres, et qui peut lui aussi être recyclé.
Le si décrié phtalate présent dans les plastiques n’a pas droit de cité, puisque ces montres ne contiennent pas de plastique. Logique.
Sprout, une entreprise éco-citoyenne
Sprout est décidément présent sur tous les fronts : le bien-être de la nature comme des populations est au cœur de ses préoccupations éco-citoyennes.
Ainsi, elle fait partie des entreprises qui souscrivent à l’initiative « 1% for the Planet » et qui reversent 1% de leurs ventes à de nombreux organismes luttant pour la protection de l’environnement.
Dans la même lignée, on peut citer son soutien en faveur de l’association Trees for the Future qui œuvre dans le domaine de la reforestation utile, tandis que les espèces animales dont sont issues les matières premières telles que les coquillages et le poisson ne font pas l’objet de trafic.
Côté humain, elle met un point d’honneur à ne pas utiliser des « diamants de sang« , encore appelés « diamants de guerre » ou « diamants de conflit », dont l’exploitation finance diverses guérillas de par le monde.
Concept marketing ou belle initiative ?
A première vue, le principe de production semble tenir la route, mais les critiques sont nombreuses. La marque utilise-t-elle notre mauvaise conscience pour surfer sur la vague verte ?
Les matières premières des montres proviennent des USA mais aussi du Japon et de Chine. Pas terrible question bilan carbone !
Sprout garde également le silence sur les lieux et les méthodes de fabrication. Quid des conditions de travail des ouvriers sur les sites de production ? Nulle mention sur le site d’un label « commerce équitable« . Plutôt curieux au vu des actions dans lesquelles elle s’est engagée.
Que faut-il en penser ?
La montre écologique selon Sprout a-t-elle un avenir ?
Cette société n’arbore-t-elle rien d’autre qu’un mince verni écolo utilisé comme un argument marketing destiné à vendre ?
Soutiendriez-vous la marque ou vous sentez-vous utilisé ?
Partagez vos réflexions et dites-nous quelles sont les solutions de consommation alternatives auxquelles vous souscrivez !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here